Mes EnVies

Office Lip Dub : une autre façon de se bouger au travail

Officelipdub_2 Et si pour une fois, on copiait les choses sympas qui nous viennent d’outre-Atlantique dans le monde du travail. Voilà un concept qui pourrait faire des émules (qui semble déjà en avoir fait d’ailleurs) dans les boites françaises.

Nom du concept : l’Office Lip Dub

Il s’agit de faire du playback en équipe sur une chanson, mais au boulot, en soignant la chorégraphie de l’ensemble et le tout en une seule prise. Une sorte de super team-building en chanson et diffusable sur YouTube.

Je vous laisse déguster la première vidéo qui a créé le style et dès lundi, c’est promis, je me lance dans la promotion de l’Office Lip Dub dans tout Thales ! !

Voici le site www.officelipdub.com qui a lancé le concept, mais on en trouve plein d’autres ailleurs … y compris celui du MEDEF avec Laurence Parisot en guess star ! !


Into the wild

Into_the_wild_3La vie politique, professionnelle et bien-sur familiale laisse peu de place à l’improvisation. Pourtant, cette semaine, une soirée s’est libérée à la dernière minute et nous avons décidé d’aller nous faire un petit ciné, ce qui ne nous était pas arrivé depuis … le dernier 007. Nous retrouvant devant le cinéma Liberté, sans connaître les dernières sorties, nous avons choisi un film en VO, un peu au hasard … Ce fut donc « Into the wild ».

J’ai adoré le film, même si j’ai détesté la fin … d’autant que je ne savais pas, en le regardant, qu’il s’agissait d’une histoire vraie. Devais-je attendre une bonne Happy End à l’américaine ! Il n’en fut rien.

L’histoire me semble particulièrement contemporaine du mal-être existentiel que peut vivre toute une génération. Le personnage principal du film trouve refuge dans une prise de distance physique du monde d’où il vient. Mais cela fait aussi penser aux violences que se font certains jeunes par des consommations brutales d’alcool, ou alors par des prises de risques inconsidérés.

La jeunesse est forcément une période où l’on teste ses limites, ses idéaux et où l’on affronte ses peurs. Reste à savoir si la société que nous produisons laisse une place à cette construction nécessaire de l’individu, ou alors si elle les oblige à avoir recourt à des comportements extrêmes qui peuvent finir tragiquement, comme c’est le cas dans le film.

Le film pose aussi clairement le rapport parents / enfants et la difficulté que le passage à l’âge adulte pose, de part et d’autre.

Enfin, ce film raconte de très belles rencontres. Celles que l’on ne calcule pas. Celles qu’il faut savoir cueillir comme elles viennent, tout en cultivant une attitude qui leurs permette d’exister. On ne sait pas exactement la part de réalité et de fiction dans ces rencontres dans le film, mais la façon de les mettre à l’écran place les rapports humains dans une belle dimension.

Evidemment, je conseille d’aller voir ce film … mais en ayant conscience que le sujet n’est pas des plus léger !

En recherchant (à postériori) quelques infos sur l’histoire de ce film, j’ai trouvé les liens ci-après … pour ceux que cela intéressent …

Lire la suite "Into the wild" »


Juste un jour comme les autres

Car_crash_2Il y a une pub que j’aime beaucoup qui passe en ce moment à la radio, après être passée en octobre dernier à la télé. C’est la campagne Complaisance de la Sécurité routière.

Je trouve cette pub très bien faite car elle fait bien le lien entre la petitesse de l’erreur et l’immensité de son prix à payer. Cela me rappelle un reportage récent d’Envoyer Spécial où l’on voyait un jeune, en centre de rééducation, devenu paraplégique après un accident de voiture sous l’emprise de l’alcool. Ces mots étaient : « C’est de ma faute, mais c’est très cher payé. » Il y avait une énorme tristesse dans sa voix, mais aussi comme un reproche à tous ceux qui l'avait laissé se faire cela ...

On oublie souvent vite que la voiture est, après un mode de déplacement, un engin de destruction de vies. Si elle permet des minis plaisirs, une impression de puissance et de maitrise (fausse), grisé par la vitesse et l’accélération, on oublie vite qu’elle tue et détruit des vies, ou y laisse des traces indélébiles.

Je crois que c’est bien de rappeler cela très régulièrement sur des spots TV ou radio car on pense trop souvent à tort que chacun peut se protéger naturellement du danger. C'est faux. Le danger prend consistance à partir du moment où on l'expérimente. Dans le cas de la voiture, ou des conduites addictives aussi, le danger n'est pas visible à priori. Cela devient donc un devoir collectif que d'aider tout un chacun à en prendre conscience et à vivre avec.


Amnesty International

Surement parce qu'il est bon de temps en temps de se souvenir que nous avons la chance de vivre dans un pays démocratique, où la paix règne.

Surement aussi parce qu'il est bon de se souvenir que malgré notre chance, il faut rester mobilisé pour garder nos valeurs humanistes et faire en sorte de les contaniner ailleurs.


57j 13h 34mn 06s

Joyon_brest_3 57 jours 13 heures 34 minutes et 6 secondes : c'est le nouveau record du tour du monde en solitaire à la voile, de Brest à Brest. Arrivé cette nuit, c'est ce matin que le navigateur a été fêté comme il se doit, sur le Quai Malbert du port de commerce.

A 51 ans, Francis Joyon devient le nouveau détenteur d'un record qui a longtemps fait rêver le jeune voileux que je fus.


Fête du Yannick

1381150408_beaf11ad2e_5Yannick Noah devient la personnalité préférée des français, devant Zizou.

Moi cela me va bien comme "porte drapeau" : il est bien dans sa tête, c’est une personne généreuse et ouverte, c’est une personne qui a été au bout de ses ambitions et il n’hésite pas à prendre position en politique quand cela heurte sa sensibilité (voir ci-après).

Il n’y a pas tant de personnes que cela qui durent médiatiquement et qui continuent à garder une bonne image dans l’esprit de tout le monde (hormis Michel Drucker ;-)

J’aime bien aussi son coté biculturel, avec ses chansons, à la fois posées dans notre société moderne, mais aussi prenant le recul que lui offre son origine africaine.

Bravo Yannick ... continue ! !

Ci-dessous, un petit morceau choisit pour affiner l’artiste …

Lire la suite "Fête du Yannick" »


Océanopolis

Animindo01 Il y a un endroit que j’aime particulièrement à Brest depuis que j’ai deux p’tits matelots, c’est Océanopolis. C’est un lieu un peu magique, surtout pour nous brestois qui pouvons nous y rendre quand il n’y a pas trop de monde.

C’est autant le plaisir des yeux, que l’émerveillement des enfants face à ses créatures d’un autre milieu qui se déplacent avec une lenteur que nous, terrien, semblons avoir oublié depuis longtemps. Mais c’est aussi la découverte au travers d’expérience basique, mais bien sympathique. J’adore refaire l’expérience de Coriolis qui a tenue (et tiens encore) en échec des générations de professeurs de physique, face à des élèves englués dans des équations pour le moins obscures. A Océanopolis, on appuie sur le bouton Marche et il n’y a plus qu’à regarder pour comprendre …

Si je devais n’en choisir qu’un, ce serait le pavillon tropical avec ses aquariums tout colorés. On peut y approcher Némo, Dory et quelques autres personnages du film. C’est mieux que les marches de Cannes …


Naissance

1490948808_072bce9cc9_o Je suis heureux de vous annoncer la naissance de ce blog. Il ne pèse pas encore bien lourd, mais il a vocation à grandir, à se développer et à se faire des lecteurs ...

Bon, je ne vous en raconte pas plus pour aujourd’hui … c’est déjà pas mal d’avoir réussi à l’ouvrir !!

A bientôt